Une histoire legend … Derry !

La matinée a plutôt bien commencé. Youna, Jordan et moi sommes allés prendre le café près de la station de bus de Letterkenny. Juste après, je les ai quitté pour partir à Derry, ma première ville de l’Irlande du Nord. Contrairement à moi, Youna et Jordan ont prévu de rester encore une journée à Letterkenny.

Le trajet n’a mis que 30 minutes, ce qui m’a pris de court ! Je suis arrivé à la station de bus de Derry et je ne savais même pas où j’étais dans la ville! Je lance mon GPS sans succès. Il n’arrive pas à me localiser. Bon bah, c’est pas grave on va se débrouiller autrement 🙂 . En sortant de la gare complètement perdu, je repère un panneau avec une carte touristique très approximative. En combinant la carte du panneau et google maps « offline », j’arrive vaguement à me situer, mais toujours pas de GPS ! C’est là qu’en me dirigeant vers la 1ère auberge de ma liste, la pluie commence à tomber. C’est marrant, ça me rappelle un peu Galway mais sans l’ambiance musical. Résultat des courses, il n’y a que 3 auberges de jeunesse à Derry et ils sont tous complet ! Je suis trempé, sans GPS ni réseau. C’est magnifique, non ? La gérante de la dernière auberge, Stella, me suggère de chercher un Airbnb. Bonne idée ! Je me connecte au wifi de l’auberge et me lance à la recherche d’un Airbnb. J’en trouve un à un prix raisonnable et envoi ma demande d’hébergement. En attendant la réponse du Airbnb, j’en profite pour regarder les Bed & Breakfast et les Hotels du coin mais tout est hors de prix! À ce moment, je sens que je ne suis plus vraiment le bienvenue dans l’auberge. Je décide donc de partir affronter à nouveau la pluie à la recherche d’un coin à l’abris avec du wifi. C’est là que j’établie mon nouveau campement dans un centre commercial en plein centre ville.

Derry - Londonderry Guildhall
Derry – Londonderry Guildhall

En me reconnectant au wifi, je reçois la réponse du Airbnb. C’est à partir de cet instant précis, qu’une série d’évènements « bizarre » vont s’enchainer. Tout d’abord, la réponse de la propriétaire. Je vais l’appeler Catalina pour anonymiser. Elle accepte ma demande d’hébergement puis m’envoi un message me disant que le prix affiché dans Airbnb n’est pas le bon, que c’est plus cher et qu’elle veut un règlement en cash. Le truc, c’est qu’en acceptant ma demande d’hébergement, je suis directement débité par Airbnb et comme la demande d’hébergement est pour le jour même, je ne peux même pas annulé et me faire rembourser. (Annulation 48 heures avant la date d’hébergement). Après plusieurs échanges via la messagerie Airbnb, on s’accorde pour se rencontrer et trouver un arrangement de vive voix, ça sera plus simple. J’ai l’adresse du logement, c’est pas très loin, j’y serai dans 10 min. En arrivant dans la dite rue, la numérotation n’étant pas très claire, je ne trouve pas directement l’appartement. Je sonne à plusieurs portes sans succès. C’est alors que je croise une voisine et lui demande mon chemin. C’est une personne d’une cinquantaine d’années. Elle me montre une porte, me dit qu’elle connait le propriétaire et qu’elle va l’appeler pour moi. Elle m’invite à entrer chez elle en attendant. Je dépose mon sac chez elle et lui demande si elle connait mon contact, Catalina. Elle me répond que non ! Pendant que la voisine cherche le numéro du soit disant propriétaire dans son répertoire, je me suis dit que j’allais aller frapper à la porte qu’elle m’a montré. Catalina sait que je dois venir, elle va bien finir par se manifester. Et effectivement, à peine après avoir frappé à la porte, Catalina apparait derrière moi. Son appartement était juste un peu plus haut. Je retourne alors chez la voisine pour récupérer mon sac et là, la voisine me dit que la personne que je viens de croiser ne s’appelle même pas Catalina ! Dans ma tête, le doute s’installe. Dans quoi est-ce que je m’embarque ? Je prends mes affaires et passe tout de même chez Catalina. Les deux voisines s’échangent des regards et des insinuations douteuses. Une fois dans l’appartement de Catalina, elle me raconte ces problèmes de voisinage et notamment avec cette voisine. Je ne sais même plus qui croire dans tout ça. Dans l’appartement, je fais la rencontre de son mari et de sa petite fille de 3 ans. Ils étaient sur le point d’aller au parc. Je reste seul un moment avec Catalina. Nous avons convenu qu’elle allait annuler ma réservation, ainsi je serai totalement remboursé et je n’aurai plus qu’à tout payer en cash. Une fois cette histoire de Airbnb réglé comme convenu, Catalina me montre ma chambre. Elle m’invite à faire comme chez moi et même à me servir dans le frigo. Elle m’aide même à lancer une machine pour laver mes vêtements! Ensuite, elle me dit qu’elle doit aller faire des courses, que ses doubles de clé sont cassés mais que si je voulais partir me promener, je n’ai qu’à fermer la porte derrière moi. Pas besoin de fermer à clé, la porte s’ouvre de l’extérieur et le quartier est sûr.

Derry - Londonderry Free Derry
Derry – Londonderry Free Derry

Dès que je me suis retrouvé seul dans l’appartement, j’ai commencé à repenser à tout ce qui vient de se passer : Paiement par cash; une voisine qui me dit qu’elle ne s’appelle pas Catalina; Une porte qui ne ferme pas à clé; Catalina qui me laisse carte blanche dans toute la maison. J’avais juste l’impression d’avoir eu affaire à des escrocs qui ont cambriolé une maison et qui ont quitté les lieux avec, en bonus, mon argent ! Pour me rassurer, je décide de regarder autour de moi, à la recherche d’une photo de famille, preuve qu’ils habitent bien ici mais cette fois encore, je ne vois aucune photo autour de moi ! Que des tableaux impersonnel de fleurs ! Dans le salon, je vois des photos sur une étagère. En me rapprochant, je vois que c’est des photos d’un bébé blond, or la petite fille de 3 ans que j’ai rencontré tout à l’heure est brune ! Le stress commence à monter. J’hésite même à retourner voir la voisine pour mieux comprendre la situation. J’attends dans la maison extrêmement inquiet, en essayant de me convaincre que c’est juste moi qui me fais des films. Par la suite, un autre évènement vient s’ajouter à mon stress. Il est alors 21h passé et ils ne sont toujours pas rentrés ! La petite de 3 ans devrait être au lit à cette heure là, non ?

Ce n’est qu’un peu plus tard, vers 21h30 que la petite famille rentre enfin à la maison. Quelle soulagement !

Finalement, le reste de mon séjour à Derry, s’est bien passé. Néanmoins, l’ambiance général dans les rues de Derry est très particulière. En me renseignant d’avantage, j’apprends qu’il y a eut d’importants conflits entre les catholiques et protestants ici. Et justement, ce weekend là, il y a eut un défilé protestant dans toute la ville pour commémorer leur victoire. Malgré la présence de nombreux policiers dans toute la ville pour assurer la sécurité, j’ai senti des tensions avec des gens venus manifester.

Plus de photos sur l’Irlande du Nord

Laisser un commentaire